ph11_montolieu

Montolieu, village du livre et des arts graphiques, lieu de toutes les expressions…
Aujourd’hui, je vous présente Geneviève Gourvil, artiste peintre, graveur.

logo_gg

Et puis non, elle va se présenter elle-même puisqu’elle a eu la gentillesse de bien vouloir répondre à mes questions et ne vous privez pas de cette lecture parce qu’après ça, on a juste envie d’aller visiter son atelier !
Geneviève Gourvil, qui es-tu donc ? Peux-tu nous décrire ton travail, tes techniques, tes inspirations ?

Dans mes tableaux, je pose l’enjeu pictural comme un poème à travers des dialogues plastiques. Il y coule un « chant fluide » accueillant le présent heureux dans une totalité radieuse dont chaque tableau est fragment. En effet, ma démarche artistique s’inscrit dans une recherche intuitive d’unités harmoniques. Il s’agit d’une figuration du monde sensible de l’humain. Mon œuvre est narrative. Je choisis de l’élaborer dans le matériel fertile de l’imaginaire, de la mémoire, du rêve. Je mets en œuvre la matière trempée dans l’eau vive, une matière qui rêve en couleurs d’herbe fraîche et de terre qui rutile, de personnages, d’animaux et d’arbres témoins...

ter

Je travaille principalement les techniques à l’eau. Ce peut être autant l’aquarelle, la gouache, l’acrylique, que j’utilise en mélange ou séparément, ou l’huile à l’eau, qui permet une consistance onctueuse et un séchage rapide. Je peins sur carton, sur bois, sur papier ou sur toile. Je peux apprêter les fonds de papiers, de pigments, ou de terres ... Je nourris l’œuvre, que je veux tactile, de textures, d’effets de matières, au moyen de l’acrylique, de médiums d’empâtements et autres. De là, j’associe des éléments variés, tels l’argent, le fer, le mica, le papier, le tissu, le verre... J’applique diverses techniques : ici et là, je colle, couds, gratte, imprime, incise, incruste... Pour amplifier sa résonance, je prolonge parfois l’œuvre de graphies, prose poétique, homophonique, et cette écriture se déroule autour de la peinture.

bis

Par ailleurs, je réalise un autre type de travail basé sur les méthodes de la gravure. Dans ce cas, je privilégie le trait. Il est alors épuré et spontané, et j’apporte à l’image une nouvelle identité en la rehaussant d’encre, de peinture ou de collage.

La richesse des procédés, des matières et des couleurs permet l’évocation d’une innocence presque enfantine qui laisse place aux dualités fondamentales et aux belles nostalgies.

10270114_705181892882881_256641787_n

Un jour on commence à dessiner, à peindre, à graver, et on continue à dessiner, peindre, graver, comme on continue de respirer, parce qu’on est vivant, et parce que la vie, c’est toute une histoire, une histoire qu’on se raconte comme en rêve, sans se souvenir du commencement ni rien savoir de la suite. Dessiner, peindre, graver, j’y vois une façon de raconter comment on marche dans la forêt des jours à la rencontre de soi-même, comment on tente d’approcher la contrée lumineuse où la vie serait enfin la sœur du rêve et ressemblerait à l’enfance. Dessiner, peindre, graver, c’est ma façon de raconter cette histoire-là, qui se retrouve dans les contes du temps passé ou bien dans l’œuvre des poètes. J’ai appris des poètes avant d’apprendre à peindre. Artur Lundkvist, Malcolm Lowry, Octavio Paz, Mahmoud Darwich m’ont ouvert la voie. J’ai eu envie de déployer à ma manière la même approche sensible, les mêmes émerveillements. Je me suis reconnue aussi dans le travail du mouvement Cobra, qui privilégie la sensation du monde, « un animal, une nuit, un cri, et tout ça ensemble », et le choc de la couleur. Après un début de formation auprès d’A. Joessel à Strasbourg, puis dans le cadre des Ateliers de l’Art Cru à Bordeaux, j’ai appris surtout de mon propre travail, et plus encore de la matière, qui concentre en elle tant de promesses de lumière et de couleur. Je dessine, je peins, je grave au regard de cette lumière-là.

Merci, merci, merci.
(J’aime comme tu parles de ton travail !)

Vous pouvez retrouver Geneviève Gourvil sur son site : gourvilgeneviève.com,  et à Montolieu bien sûr !