ob_f6ba90_7epeche-couv-0428br

Voilà un polar sympathique avec tous les ingrédients classiques du polar sympathique. On a le médecin très renommé, certes un peu tête de con et dont les dents raient le parquet, on a la maîtresse handicapée, vrai que c’est moins classique ça pour le coup, on a une vengeance, un coup monté, des méchants plutôt méchants et des flics plutôt arapèdes*.

J’écrasais la pédale de frein, dérapai sur la chaussée humide et sentis un choc sourd qui se répercuta jusque dans la colonne de direction. Je crois que je m’en souviendrais toute ma vie… Puis la roue avant droite buta sur quelque chose de mou, franchit l’obstacle et, après une grosse secousse, la voiture cala.

C’est comme ça que la vie du Dr Christian Arribeau va basculer. Parce qu’un clochard est venu mourir sous ses roues. Un fichu clochard (pas facile à dire ça « fichu clochard », essaie pour voir) qui viendrait freiner son ascension ? Même pas en rêve ! Vas-y que je te cale le corps entre deux bagnoles et ni vu ni connu, je continue ma route vers la reconnaissance absolue. Oh mais c’est mal ça monsieur le docteur ! Et tu crois que ça va glisser tout seul ton histoire ?
Je ne t’en dirai pas plus, Ô lecteur potentiel, mais faut que tu saches que peut-être un clochard posé comme ça sous les roues d’une voiture, ça n’est pas forcément un simple accident…
Un polar sympathique donc, qui se lit en deux heures de détente, pas de réelle surprise au final, mais une intrigue bien menée. Même si ça n’est pas mon « type » de lecture, ça se laisse visiter.

*coquillage de Méditerranée qui lâche pas son rocher facilement.


Editions Glyphe (2014)
204 pages

 

L’AUTEUR

Olivier Kourilsky, alias le Docteur K, est médecin néphrologue, professeur honoraire au Collège de médecine des Hôpitaux de Paris ; il a dirigé le service de néphrologie du Centre Hospitalier Sud-Francilien. Il écrit des romans policiers depuis un peu plus de dix ans et a publié six ouvrages depuis 2005, dont Meurtre pour de bonnes raisons, prix Littré 2010. Olivier Kourilsky est membre de la Société des gens de lettres et de la Société des auteurs de Normandie.