30 novembre 2016

EXTENSION DU DOMAINE DE LA LUTTE de Michel Houellebecq

De Houellebecq, je n’avais lu que Soumission et je me souviens avoir été étonnée de toute cette énergie dépensée à polémiquer sur ce bouquin. Et là, je ferme Extension du domaine de la lutte et je commence à comprendre pourquoi cet auteur hérisse les poils de beaucoup. Et j’écris ça le sourire aux lèvres, sourire qui ne m’a pas quitté de la première à la dernière page. Toi qui n’aimes pas l’auteur, j’ai compris que dans ce livre-là, où le narrateur, dépressif, étale sa solitude dans un monde qui semble perdu, tu y as vu toute la... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 18:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 novembre 2016

ANONYM'US nouvelle 11 : Être lu peut nuire gravement

Et la nouvelle 11, parce qu'il en faut une onzième avant d'aller à la douzième. (Tu suis ?) ***   Être lu peut nuire gravement   Laurina a une passion dévorante dans la vie : la lecture. Elle a besoin des livres comme d’autres ont besoin de tabac ou d’alcool. Chaque page qu’elle dévore vaut une bouffée de cigarette ou une gorgée de grand cru. Sauf que ce n’est pas dangereux de lire. En effet, a-t-on déjà entendu parler d’un lecteur mort d’un cancer du roman ou d’une « rupture de livrisme »... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 11:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 novembre 2016

AQUARIUM de David Vann

Chaque jour après l’école, Caitlin se rend à l’aquarium. Elle s’assoit devant les masses d’eau et se laisse absorber par le monde sous-marin. Elle a douze ans, elle vit dans un appartement plus que modeste dans une banlieue de Seattle. Avec sa mère qui chaque jour se lève la mort dans l’âme pour aller travailler sur un chantier. Le monde est un aquarium… La ville entière, un récif de corail fait d’un réseau interminable de petites cellules. J’imaginais chacune d’elles comme un polype, une créature invertébrée, une bouche à... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 07:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 novembre 2016

Un entretien avec... Ingrid S. Kim

***************** Ingrid S. Kim écrit de la poésie... Et l'Ennui brusquement m'a mordue à la nuqueA l'endroit mêmeOù tes ongles auraient pu s'enfoncerOù tu m'aurais mordueToiTes doigts inquisiteursMarbrant de traits livides la peau de mes épaulesTu n'étais pas l'ÉluMais dans cette hystérieDans la brume éthylène et les vapeurs d'OrientAphrodite ivre morte a trébuché sur toi (...)(Extrait de Tainted, in Déambulations) ... et je te propose de mieux connaître son univers dans un entretien séduisant et excitant.     ... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 17:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 novembre 2016

COMME UNE RESPIRATION de Jean Teulé

C’est une maison pas bleue pas adossée à la colline… mais elle me console du monde. Mon Teulé revient plus tendre, plus caressant avec une série de quarante toutes petites nouvelles qui sont comme quarante respirations. On est loin de la chaude Héloïse qui brûlait les sens (et autres) du bouillonnant Abélard*. Là, on se pose. On entend souvent ces jolies phrases toutes faites qui préconisent de profiter des petits moments insignifiants du quotidien, ces gentils conseils qui veulent que tu t’extasies devant un bouton de fleur parce... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 11:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 novembre 2016

Une photo, quelques mots... Ailleurs.

  C'est une photo de Julien Ribot que nous propose cette semaine l'atelier d'écriture Bricabook.Une photo d'où glissent ces quelques mots...     Ailleurs Elle était assise sur le pont d’un bateau en partance pour l’ailleurs. Une mèche de cheveux cuivre glissait de son oreille à ses lèvres. Elle soufflait dessus mais une brise légère la ramenait inlassablement vers une bouche pincée. Elle jetait son regard sur un horizon fui, le soleil éclatait les bleus trempés de la Méditerranée. Elle tripotait son crayon,... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 18:39 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

19 novembre 2016

ANONYM'US nouvelle 10 : Braises

Et ainsi vint la nouvelle 10... *** Braises – Franchement, si tu pouvais y arriver sans te faire choper… tu ne le ferais pas ?Gilles lève le nez, surpris. Il repose sa troisième bière vide sur son genou, l’esprit déjà un peu embrumé par la chaleur du feu de bois. La proximité de l’index de Laurent qui lui tapote familièrement le bras commence à le gêner.La bière, il connaît. Il a de la marge. Ça ne lui fait rien. Presque rien. Presque plus rien. Du moins les deux premières. Mais un homme qui entre en contact physique avec... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 18:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 novembre 2016

LE CRI de Nicolas Beuglet

  J’avais envie de lire un thriller. Hôpital psychiatrique de Gaustad à Oslo. Un patient est retrouvé mort, étranglé, la bouche déformée sur un cri éternel. Sur son front, une cicatrice forme le nombre 488. C’est une ambiance qui devrait me plaire… L’inspectrice Sarah Geringën va s’impliquer dans cette étrange affaire comme si sa vie en dépendait, faut dire qu’elle vient de se faire larguer et que salement amochée, elle préfèrera se jeter dans le boulot plutôt que de réfléchir à sa vie gâchée et tout et tout. Si tu rajoutes à... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 08:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 novembre 2016

LA VITRE de Fabien Muller

Fabien Muller alias Jean-Fabien alias Un écrivain sans succès revient avec un roman tout en sensibilité. L’incipit donne la couleur… Je suis née à sept mois. Ma mère m’a expulsée distraitement, avec détachement, comme on sort les poubelles. Hélène est devenue une adulte effacée, introvertie. Elle vit le monde à distance, sa vie ne tient qu’à ses peurs. Elle écrit. Depuis le plus jeune âge, elle n’a trouvé qu’à allonger les mots sur le papier pour garder la tête hors de l’eau. Elle écrit aussi pour gagner sa vie. En plus d’un poste... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 19:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 novembre 2016

NOUS DEUX ET MOI de Christine Cerrada

  Je crois au mariage comme à un engagement sans retour et exclusif, sans ces deux caractères, il ressemble à un bail d’habitation. L’amour vrai est une adhésion du plus profond de soi, pas seulement du cœur. Tu l’as saisi, on va causer d’amour. Alors pas de ton amour pour les siestes coquines, ni de ton amour pour les baisers profonds, non, on va parler de l’Amour, celui qui a un grand A (et note que ça n’est pas incompatible avec ton amour pour les siestes coquines). Thérèse a vécu cet Amour-là. Sa vie entière près de... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 08:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,