9782221145555

 

Au large de la Virginie, un archipel oublié des Américains et du reste du monde, Shore, abrite depuis des siècles deux familles isolées par l’océan.

Le livre s’ouvre sur un arbre généalogique qui se déploie sur deux grandes familles dont la figure de départ est Medora. Et on peut parler de Figure avec majuscule. Née en 1858, Medora est une bâtarde issue d’un droit de cuissage que s’est octroyé le maître d’une plantation sur une indienne shawnee. Stigmatisée, battue, isolée, elle n’a de rage que pour fuir, se libérer et se venger. Un destin de femme hors du commun, une vie à tenter d’exister malgré la place occupée par les hommes et surtout, cette initiation à la magie noire qui restera dans les racines de cet arbre généalogique tel un atavisme réservé aux femmes des générations à suivre.

Elle répéta mentalement le geste, en l’observant tel un serpent Ce serait comme lorsqu’on vide un poisson, comme lorsqu’elle avait castré Mercury. Ce serait moins salissant, plus facile : il ne pourrait pas la piétiner, il ne pourrait pas sentir sa peur comme un cheval en était capable, il ne verrait rien venir. Avant même d’avoir réalisé qu’elle était prête, elle bondit. Doux au creux de sa main, un geste rapide, et ce fut fait.

L’auteure va passer d’une époque à l’autre, avançant dans les décennies, rebroussant chemin sur le siècle précédent, passant d’une branche à une autre (et que l’arbre me fut utile), enchâssant plusieurs histoires, multipliant les portraits de femmes toujours luttant. Des histoires tragiques sur une terre que l’on ne parvient pas à quitter. Des femmes solidaires, des femmes fortes, des femmes se mourant. Des mères. Des épouses brimées. Et toujours en filigrane l’esprit de l’aïeule et de ses herbes salvatrices.
Des destins qui nous emmènent jusqu’en 2143. Le présent est dépassé, on tombe dans une dystopie, après un fléau qui décima l’humanité, comme une cassure dans le roman, comme une cassure dans un destin qui semblait immuable.
Shore est le premier roman de Sara Taylor et ce fut bien téméraire de sa part de tenter cette structure de récits disparates sur de si nombreux personnages. Téméraire et réussi tant les caractères et les vies des protagonistes m’ont permis de rester accrocher à l’histoire, de m’y ancrer malgré leur nombre et les allers-retours dans le temps.
Une découverte intéressante.

Robert Laffont (2016)
337 pages


L’AUTEUR

 Née en Virginie, aux États-Unis, Sara Taylor est diplômée d'un Master en littérature et actuellement doctorante à l'université d'East Anglia en Angleterre, ou elle donne également des cours à des élèves de Licence. Ses nouvelles ont été publiées en ligne et dans divers magazines ; Shore est son premier roman.