9782265099388

 

Fred est un homme complexe. Le jour, il est journaliste, il gère une équipe de jeunes pigistes. Dynamique, il est ambitieux, il flaire le bon papier. La nuit, il met à mal son taux d’adrénaline, il flirte avec la mort dès qu’une occasion lui est donnée, il prend le ring en sens inverse, il teste sa résistance aux watts, il défie la mort qui le guette dans l’ombre depuis son enfance. Et au milieu de toute cette agitation des sens, il y a Camille. Camille qui est mariée.

Les humains savent qu'ils vont mourir. Cette nuance les différencie des animaux. L'échéance les fait avancer. Dès le départ, ils savent que leur temps est compté, qu'ils doivent se grouiller pour construire leur château de sable ou détruire celui du voisin.

Et comme il s’agit d’un polar, le tout est tenu par une intrigue. Fred reçoit un appel douteux, un homme veut le rencontrer pour lui donner des informations qui pourraient l’intéresser. Il va au rendez-vous pour y trouver un homme mort. Suicide conclut la police, une affaire qui sent mauvais préfère croire Fred. S’en suivront une enquête sur le terrain et des rencontres improbables notamment dans les milieux mercenaires ukrainiens alimentant les penchants morbides de notre journaliste. Paul Colize s’appuie sur un fait réel pour construire son roman, comme souvent. Le massacre d’Odessa en 2014 questionne quant à la légitimité de la presse et des journalistes, quant à la manipulation des médias par des instances supérieures, je te laisse échafauder ta propre réflexion.
L’auteur signe ici son douzième roman, et j’en ai lu un bon nombre, voire tous en fait, et donc assez pour dire qu’il y a une « patte » Colize (parce que tous, c’est assez pour le dire il me semble), et que cette « patte » s’affine et s’affirme au fil du temps. Des phrases courtes, des mots choisis, pas de déchet, pas de fioriture, le mot juste pour signifier l’essentiel. Le rythme est soutenu et régulier, pas de temps morts non plus. La construction du roman se veut aussi exigeante, une juste mesure des plans, l’histoire d’amour qui se construit avec Camille se mêle judicieusement au passé tourmenté du héros qui se frotte à l’intrigue sans lourdeur. Un style à part entière donc, mais aussi un ton. Parfois sarcastiques, souvent pince sans rire, les personnages de Colize peuvent sembler antipathiques voire détestables, mais si tu as accès à cet humour aigre doux, tu devrais tout aussi bien les apprécier. Fred est de ces personnages. Plus noir encore, peut-être. 
Si tu ne connais pas encore l’auteur, tu as compris que tu as un certain retard à rattraper, si tu connais l’auteur, tu sais que ce livre ne te décevra pas. C’est du Paul Colize.

Fleuve Noir (2017)
316 pages


L’AUTEUR

Grand passionné de romans policiers depuis son plus jeune âge, ses romans se caractérisent par une documentation fouillée, une intrigue sophistiquée et un grand sens de l’humour.
Il reçoit de nombreux prix dont le Prix Saint-Maur en poche 2013 pour Back up; le Prix Landerneau Polar, le Prix Boulevard de l'Imaginaire et le Prix Polars Pourpres pour Un long moment de silence; le Prix Plume de Cristal, le Prix Arsène Lupin et le Prix des lecteurs Sang d'Encre pour Concerto pour 4 mains.

Tu peux trouver ici d’autres avis de lectures : Sun Tower, Le valet de coeur, Un long moment de silence, L'avocat, le nain et la princesse masquée, Concerto pour 4 mains.