CVT_Lobscurite-du-dehors_469

 

Cormac McCarthy et sa plume âcre, noire et au réalisme nauséeux. Cormac McCarthy, ce génie.

Ecrit en 1968, L’obscurité du dehors met en scène une forme de la misère humaine incarnée dans deux personnages principaux. Un frère et une sœur. De leur relation incestueuse naitra un enfant dont le frère se débarrassera, et qui sera emporté par un certain colporteur qui passait par là. Rinthy, la sœur, part sur les routes à la recherche de cet enfant. Culla, le frère, part sur les routes à la recherche de sa sœur.

Devant lui s'étendait un désert spectral d'où ne dépassaient que des arbres dénudés dressés dans des attitudes de souffrance, vaguement hominoïdes comme des figurines dans un paysage de damnés. Un jardin des morts qui fumait vaguement et s'estompait pour se confondre avec la courbure de la terre.

Les routes. La route. Que ça soit dans le sud d’une Amérique profonde ou dans un avenir apocalyptique*, Cormac McCarthy aime à nous traîner sur des routes sombres et déshumanisées.
Des errances ponctuées de personnages baroques faisant le bien, flirtant avec le mal. L’empathie n’existe pas. C’est noir, il ne faut pas s’attendre à quelque espoir. Ça sent la sueur et la mort.
Le style épuré, le poids de l’absence des mots superflus, des images dans la pénombre et des gestes qui écrasent, une forme de poésie des ténèbres dans une réalité oppressante, la plume de McCarthy est d’une force saisissante. Bouleversante. Phénoménale.
L’obscurité du dehors c’est l’image qu’on pourrait donner à l’enfer des hommes.

Actes Sud (1991)
226 pages

 

*La route de Cormac McCarthy (2006), roman post-apocalyptique.

 

L’AUTEUR

Cormac McCarthy est un écrivain américain né le 20 juillet 1933 à Providence, Rhode Island. Il a écrit dix romans dont une trilogie et a travaillé occasionnellement comme scénariste pour le cinéma et la télévision. En 2007, son roman post apocalyptique intitulé The Road a été récompensé par le prix Pulitzer de la fiction.