18 décembre 2017

ANONYM'US nouvelle 13 : Bintje

  Bintje   Moulée dans une mini robe rouge très échancrée qui révélait une musculature de gymnaste, Cachou se hâtait de rentrer chez elle. Sa silhouette ainsi que sa merveilleuse chevelure ondulée retenue par un gros papillon de plastique doré attiraient tous les regards. Elle était sur le qui-vive, jetant des coups d’œil nerveux tout autour d’elle. Depuis quelque temps, elle avait l’impression d’être suivie par une femme, une grande femme stricte au regard décapant. Après s’être engagée dans le dédale des ruelles qui... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 18:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 décembre 2017

Et contempler.

    Elle est née en plein hiver. Sa mère se souvient de ses yeux de chat s’attardant sur chaque mouvement. Encore aujourd’hui, elle la revoit assise un temps indéfini parmi les herbes sauvages, caressant un pétale, se balançant d’avant en arrière, fredonnant quelque mélopée entêtante. Elle est née en prenant son temps. Parce qu’elle a le souci de bien faire. Ne pas se précipiter pour ne pas échouer. Elle a grandi avec précaution, montant une marche après l’autre. Et pourtant, à la manière de la tortue de La Fontaine,... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 15:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 décembre 2017

HÉROS SECONDAIRES de S. G. Browne

    Lloyd a trente ans, il vit à New York, ou du moins, il vivote. C’est un looser comme on dit, il vit aux crochets de sa petite amie, fait un peu la manche et surtout, il participe à des essais pharmaceutiques. Il est cobaye. Il est testeur de pilules et autres gourmandises thérapeutiques afin que les laboratoires observent d’éventuels effets secondaires. Au cours des cinq dernières années, j’ai pris part à plus de cent cinquante essais cliniques. Pendant lesquels j’ai ingurgité des boissons énergétiques chimiques,... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 06:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 décembre 2017

ANONYM'US nouvelle 12 : Le fil du rasoir

  Le fil du rasoir   Je m’assieds sur les marches de pierre et regarde mes mains. Elles tremblent. La nervosité, la joie ou le soulagement ? Je ne sais pas. Un peu de tout. Ça y est, les portes de l’espoir s’ouvrent à moi. Est-ce que je réalise ? Je fouille pour la vingtième fois dans la poche de mon blouson et en extirpe la lettre rangée précautionneusement dans l’enveloppe. J’observe l’horizon en comptabilisant mes sacrifices. Les journées jusque tard à bosser comme un forcené, les soirées refusées pour... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 18:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 décembre 2017

ANONYM'US nouvelle 11 : La burqa invisible

  La burqa invisible   Peut-on être à la fois la première et la dernière femme, c’est le genre de question qui vous vient à l’esprit alors que vous tenez dans votre bouche le canon d’un fusil de chasse. Celui de votre mari. Et que votre salive, mâtinée d’huile et de résidus de poudre vous coule dans le décolleté. Peut-être qu’en pressant la détente, avec le gros orteil de votre pied droit, c’est toutes les femmes que vous suicideriez. Enfin c’est une façon de parler. À cet instant tout vous semble limpide, et les... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 18:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 novembre 2017

ÉCOUTEZ NOS DÉFAITES de Laurent Gaudé

    Écoutez nos défaites. Écoutez vos défaites, vous, les maîtres de guerre qui avez fait l’Histoire. Toi, Hannibal, qui n’hésiteras pas à sacrifier quarante-cinq mille hommes en quelques heures pour te faire craindre du peuple romain, te sens-tu vainqueur ? Toi, général Grant que l’on surnommera « le boucher » et qui feras couler le sang des confédérés durant la guerre de sécession, te sens-tu vainqueur ? Et toi, Hailé Sélassié, empereur d’Éthiopie qui résisteras à Mussolini en regardant les tiens... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 18:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 novembre 2017

ANONYM'US nouvelle 10 : A l'intérieur

  A L'intérieur   55. Des chiffres blancs sur fond bleu. Une plaque bon marché, gravée de simples lignes effacées par le temps. Malgré son apparente banalité, Claire ne peut en détacher son regard. Elle connaît ce numéro, elle en est persuadée. Dans de lointains souvenirs, elle le voit se fondre dans un décor flou. Ses paupières se ferment, à la recherche de son passé. — Putain, mais qu’est-ce qu’il fout, ce con ? J’ai pas payé deux cents balles pour poireauter au milieu d’une rue déserte ! Claire ouvre... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 18:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 novembre 2017

ANONYM'US nouvelle 9 : L'envers du décor

  L'envers du décor   — Thomas ! Le hurlement désespéré de Mel se perdit dans un vacarme assourdissant de tôles froissées. Thomas aurait voulu la serrer dans ses bras, lui dire qu’elle ne devait pas s’inquiéter. Mais il n’en eut pas le temps. Tout se passa à la fois si vite, sans qu’il puisse réagir, et si lentement, chaque seconde semblant durer une éternité. La douleur envahit le moindre recoin de son corps, pour disparaître aussi soudainement qu’elle était apparue. Comme si son cerveau avait finalement... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 18:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 novembre 2017

L'ÉTÉ DE KATYA de Trevanian

    Nous sommes à l’été 1914, la Grande Guerre s’apprête, c’est pour bientôt. Un très bel été que cet été qui précède l’apocalypse. Jean-Marc Montjean est un jeune médecin tout juste diplômé qui revient au pays, à Sallies. Un petit village du Pays Basque. Une famille s’est installée là depuis peu, les Tréville. Appelé pour des soins, Montjean fait rapidement la connaissance de Paul Tréville et de sa sœur jumelle Katya. Ils vivent avec leur père dans une maison un peu à l’écart du village. La jolie Katya, si spontanée,... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 18:20 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 novembre 2017

ANONYM'US nouvelle 8 : Cinq mille

    Cinq mille   Nico s’asperge le visage de flotte. Il relève sa tête dégoulinante vers le miroir griffé des w.c.. Face à lui, un type mal rasé, SDF qui s’astreint chaque jour à un brin de toilette. Avec l’idée de ne pas couler. « Bon anniversaire ! », lâche-t-il comme on balance un pet. Sans fierté et dans le sens du vent pour ne pas être accusé. Sur sa carte d’identité, il a pris un an ; dans la rue, une décennie à peu près. Il a fondu, sa peau sculpte les os. Il a le teint livide, hormis les cernes... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 17:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,