04 novembre 2012

"Kafka sur le rivage" de Haruki Murakami

Il a 15 ans, son père est indifférent, sa mère et sa sœur ne sont plus là, il ne se souvient d’ailleurs plus de leur visage. Voilà deux ans qu’il prépare sa fugue, soutenu par le garçon qu’on nomme Corbeau. Il fuit une prédiction. Une prédiction œdipienne.  Le voilà parti.En 1944, une institutrice emmène ses élèves sur une colline pour y ramasser des champignons. Les élèves s’évanouissent tous en chœur… attaque chimique ? Hypnose collective ?Nakata n’a pas d’âge, il n’est pas très intelligent, ça il en est sûr pour... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 18:22 - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 novembre 2012

Mr Samuel Sutra parle de "Au pouvoir des mots"...

C'est avec gentillesse que Mr Sutra osa glisser ce petit article dans son précieux blog. Je l'en remercie infiniment. On en avait parlé. Mais si, rappelle-toi. Comme quoi je t'offrais l'opportunité rare de réduire ta réputation en poudre en te permettant de t'afficher avec mon book en main. Une lectrice -et pas des moindres- a joué le jeu. Le rapport bénéfice/risque la concernant est plutôt négatif, vu que la dame est depuis peu la tenancière d'un blog littéraire. Genre de fonction qui suppose d'être irréprochable sur ses lectures... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 16:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 octobre 2012

"Le valet de coeur" de Paul Colize

Antoine Lagarde est un coach dynamique pour cadre en manque de rendement. Antoine Lagarde est un grand consommateur de femmes et un collectionneur d’effluves féminins, il répertorie les essences intimes dans un carnet à la Jean Baptiste Grenouille ! Antoine Lagarde a un père ingénieur retraité qu’il visite consciencieusement tel un bon fils. Jusqu’au jour… « Il est là.Mon père.Mon père qui gît dans une mare de sang. » Commence alors pour le narrateur Antoine Lagarde une chasse à l’assassin, un parcours semé... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 09:51 - Commentaires [3] - Permalien [#]
30 octobre 2012

"Mon premier week-end sans parents" de Nathalie Charles

C'est l'histoire de trois enfants: Maud la plus grande, Inès entre les deux et Lucas le dernier. Pendant que ses parents sont à Venise, Maud en profite pour faire une boum secrète. Inès a invité plus de copines que prévu avec une qui reste dormir.Lucas, lui, est rentré de son cours de karaté tout seul.J'ai beaucoup aimé parce que c'est amusant surtout quand Inès prépare une marmidouille... Paul (9 ans)
Posté par aupouvoirdesmots à 14:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 octobre 2012

"Diablo, le chaton coquin" de Jenny Dale

C'est l'histoire d'un chaton qui s'appelle Diablo, il est très coquin, il ne fait que des bêtises.Un jour, il est monté dans un arbre et Léa, sa maîtresse, n'arrivait pas à le récupérer. Un autre jour, il ne voulait pas aller chez le vétérinaire, il sautait partout,...J'ai aimé parce que l'histoire est drôle. (Anna, 7 ans)
Posté par aupouvoirdesmots à 11:18 - Commentaires [3] - Permalien [#]
28 octobre 2012

"La onzième plaie" d'Aurélien Molas

"La onzième plaie" est le premier roman d'Aurélien Molas. Ca me parait incroyable tant la qualité d'écriture, tant la complexité de l'intrigue, tant la noirceur du contexte...Dès le début, on est face à deux affaires : d'un côté, un réseau pédophile met des films en circulation, d'un autre côté, deux jeunes filles se jettent sous les roues du métro. Quel lien peut-il y avoir entre ces deux évènements ? C'est tout l'art de l'auteur de nous y conduire page après page, chapitre après chapitre, en nous tenant en haleine, les mains moites... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 08:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]

27 octobre 2012

"La couleur des sentiments" de Kathryn Stockett

Chez les Blancs de Jackson, Mississipi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, qui s'occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. C'est l'histoire de deux bonnes noires et d'une jeune bourgeoise blanche qui vont se retrouver unies autour d'un projet fou aux allures suicidaires dans une Amérique scindée en deux mondes, en deux races, en deux couleurs.Le narrateur est tour à tour l'un de ces trois personnages, trois caractères bien marqués avec Aibileen qui a appris à courber l'échine, avec Minny... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 17:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2012

DU COTE DES ABATTOIRS de Jan Thirion

Pol R est, depuis le plus jeune âge, attiré par le pouvoir de la glace sur l'être vivant. Adulte, il confirmera son art en figeant des victimes humaines dans des postures éternelles. L'artiste qui expose actuellement aux Abattoirs de Toulouse est-il la même personne que ce tueur en série qui enferme ses victimes dans un congélateur ? C'est la question que se pose Cédric Mangata, flic toulousain. Et là... rupture totale avec la trame de l'histoire jusque là très conventionnelle. On bascule ailleurs, sur une autre problématique...... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 22:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2012

"Ouragan" de Laurent Gaudé

A La Nouvelle-Orléans, alors qu'une terrible tempête est annoncée, la plupart des habitants fuient la ville. Ceux qui n'ont pu partir devront subir la fureur du ciel. Rendue à sa violence primordiale, la nature se déchaîne et confronte chacun à sa vérité intime : que reste-t-il en effet d'un homme au milieu du chaos, quand tout repère social ou moral s'est dissous dans la peur ? Laurent Gaudé choisit de suivre plusieurs personnages, plusieurs destins : c'est leurs voix que nous entendons, tous se battent pour survivre, certains... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 21:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2012

"Les chambres d'Antoine" de Marie Dubosc

"Je détestais qu'elle reste là. Je ne supportais pas qu'elle me regarde, silencieusement, dans l'attente d'une prodigieuse transformation. Je ne la supportais pas tout court, à aucun moment, dans aucune attitude ni aucune absence. Elle était ma seule vraie douleur. Et un jour, je le lui ferai payer."   Voilà un livre surprenant ! Le narrateur qui, on l'apprend assez vite, s'appelle Antoine va découvrir l'histoire, son histoire en même temps que le lecteur. C'est très bien fait, dès la première page, on accroche et on lit sans... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 20:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]