21 septembre 2016

OBIA de Colin Niel

Avec Obia, Colin Niel a obtenu le Prix des lecteurs des Quais du Polar, parce qu’Obia est d’abord un polar bien entendu, mais aussi parce qu’Obia est bien plus encore. Je vais y revenir, laisse-moi d’abord te faire le pitch comme on dit. Nous retrouvons en Guyane le capitaine Anato que nous avons déjà suivi dans Les hamacs de carton, et dans Ce qui reste en forêt. Une nouvelle affaire du côté de Saint Laurent du Maroni cette fois-ci. Une affaire de mules. Les mules sont recrutées pour faire passer de la drogue en la cachant dans... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 16:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 septembre 2016

ANONYM'US nouvelle 2: Chez nous !

Je te laisse découvrir la 2ème nouvelle anonyme du Trophée.Et n'oublie pas qu'après sa lecture, tu peux aussi trouver mon avis et donner le tien.Bonne lecture ! *** Chez nous !    Alain la Masse Massia est seul au premier rang, juste derrière le chauffeur, il a besoin des deux sièges. Derrière les vitres rectangulaires, il tire sur sa médaille de baptême, le seul rappel de là-bas, maintenant qu’Albert est mort. La Provence file, déjà pelée. La Masse l’appelait Albert. Et il continue, même quand il pense,... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 23:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 septembre 2016

ANONYM'US nouvelle 1: Trachemys scripta elegans

Le Trophée Anonym'us démarre.Tu vas pouvoir découvrir ci-dessous la première nouvelle écrite anonymement.Je te rappelle qu'il y en aura 27 à lire et apprécier mais qu'à la fin, il ne peut en rester qu'une !Je te propose: 1/ de lire la nouvelle.2/ de lire mon avis que tu trouveras juste après.3/ de me donner ton avis si tu le souhaites.Bonne lecture !     Trachemys scripta elegans   "Tous les gosses ont eu une tortue à un certain moment. Pourtant personne ne peut garder une tortue. Elles s’acharnent, elles... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 21:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 septembre 2016

Une photo, quelques mots... La grande roue.

Voilà quelques temps que je zieute cet atelier d'écriture mené chaque semaine depuis 5 ans par le blog Bricabook.Le principe est assez simple, une photo est proposée et que voguent les idées.Et que voguent donc mes idées...   La grande roue Il fait chaud, l’air est moite et se colle à mes cheveux. A ma peau. A la tienne. Et tout ce monde qui s’ébroue. La foule se jette sur les attractions à la manière de la vague qui s’écrase sur la plage. C’est l’été, des nasses de touristes balnéaires s’agglutinent dans des parcs qui... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 18:29 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
04 septembre 2016

TROPHÉE ANONYM'US 3ème saison, c'est parti !

Le site Anonym'usLa page Facebook du Trophée   Je t’ai dit que ça démarrait incessamment sous peu, et bien on y est ! Pour la 3ème saison, Anonym'us revient, et c'est avec une grande joie que nous réunissons 27 auteurs dans ce défi original, ainsi que de très nombreux blogueurs. Notre parrain depuis le début, Ian Manook, a tenu à nous écrire un petit mot, pour marquer le lancement du Trophée, et nous l'en remercions chaleureusement. Le Trophée débute avec la traditionnelle nouvelle du vainqueur de la saison précédente... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 21:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 septembre 2016

SUR CETTE TERRE COMME AU CIEL de Davide Enia

RENTRÉE LITTÉRAIRE   Tu entres dans ce livre par la rue. Là, des enfants apprennent la vie entre amitiés et bagarres, entre loyauté et compétition. Se faire sa place. Grandir. On est à Palerme, en Sicile, dans les années 80, Davidù a neuf ans et quand il sera grand, il sera boxeur, comme son père le fut, surnommé le Palandin à cause de cette armure qu’il revêtait, cette cotte de maille éternelle qu’il mettait entre lui et le monde. Boxeur comme son oncle Umbertino, appelé l’Umberto Furioso, pour tenter de décrire l’absolue... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 23:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 août 2016

LITHIUM d'Aurélien Gougaud

  RENTRÉE LITTÉRAIRE Lecture commune Un échange sur messenger avec Ursula Caruel pour te parler de Lithium. Elle d’abord. Elle a vingt-trois ans, un job qui ne la passionne plus, c’est une teufeuse, elle boit, elle baise, elle se shoote aux réseaux sociaux, désabusée de la life. J’ai oublié quelque chose Ursul’ ? Non, c'est ce qui est décrit. Et c'est ce qui m'a un peu manqué. Y a pas autre chose. Comme un garçon à qui on aurait mis des cheveux longs et des faux seins. Elle prend des douches, elle se maquille... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 14:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 août 2016

SEDUIRE ISABELLE A. de Sophie Bassignac

RENTREE LITTERAIRE Si Pierre veut épouser Isabelle, va falloir qu’il soit accepté par toute sa famille et quand on découvre la famille Pettigrew, on sait que c’est pas gagné d’avance ! D’ailleurs, Pierre acceptera-t-il d’entrer dans cette famille quelque peu décalée ? Pierre, les familles sont comme des pays. La nôtre n’a rien d’exceptionnel. Elle a sa propre politique, son histoire et ses rituels, ses mots d’auteur, ses dates anniversaires, ses stars, ses grands sages et son esthétique. Et voilà que défile devant nous... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 18:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 août 2016

JOURNEE EXCEPTIONNELLE DU DECLIN DE SAMUEL CRAMER d'Agnès Michaux

RENTRÉE LITTÉRAIRE Samuel Cramer se lève ce matin et elle, elle est partie. Samuel, Sam, l’Amiral est un auteur dont la voix a du mal à se faire entendre d’un large lectorat. Samuel se lève et il se retrouve dans le vide de son appartement. Elle l’a quitté. Dawn l’a quitté. Cette journée va être une longue journée contemplative. Regard sur sa rue, sur les gens qui s’agitent autour, regard sur une société du paraître, regard sur le métier d’écrivain, son éditeur, ses contemporains. Un dialogue avec lui-même, une rétrospective... [Lire la suite]
23 août 2016

DE PROFUNDIS d'Emmanuelle Pirotte

RENTREE LITTERAIRE Nous sommes à Bruxelles dans un avenir proche. Le virus Ebola III décime l’Europe laissant dans son sillon mort et désolation. En résulte la débâcle, l’exaltation morbide de fanatiques débordants, des mises à mort, des viols, la faim, le désespoir. Vivre devient une option compliquée à préserver. La maladie semblait traîner derrière elle toute une panoplie d’autres catastrophes : le climat avait définitivement tourné au vinaigre ; tempêtes, pluies diluviennes, raz de marée, canicules étaient au... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 10:39 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,