15 février 2017

ANONYM'US nouvelle 22: Eux.

  Une 22ème nouvelle pour le Trophée Anonym'us !   ***   Eux   — MOI — « La vie est une chienne ». Combien de fois dans ma vie j’ai entendu cette phrase ? Toujours dite par des mecs qui ont le cul posé dans leur canapé acheté en soldes, emmitouflés dans leurs fringues de marques et qui te regardent comme si tu étais une tâche sur leurs chaussures cirées du matin. Qu’est-ce qu’ils en savent que la vie est une chienne, eux ? Chaque jour, ils se lèvent pour aller bosser et gagner leur croûte... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 19:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 février 2017

PAS LIEV de Philippe Annocque

  Liev. Pas Liev. Qui est Liev ? C’était en plein milieu des champs. Il n’y avait pas de relief. Juste quelques bosquets, assez loin. Liev arrive à Kosko pour y prendre un poste de précepteur. Oui, mais les enfants ne sont pas là. Peut-être ne sont-ils pas rentrés de vacances ? Les enfants de qui ? Peut-être les enfants de la dame aux cheveux blonds coiffés en casque ? En attendant, Liev recopie des factures dans un registre, Liev regarde par la fenêtre, l’œil de Liev est une fenêtre aux bords obscurs.... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 20:53 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 février 2017

ANONYM'US nouvelle 21: Le parloir.

  La 21ème nouvelle du Trophée Anonym'us,entre couffin et parloir. ***   Le parloir   Axel n’écoute pas. On lui a bien appris pourtant, à ne pas mettre ses coudes sur la table mais ce sont ses bras tout entiers qu’il y pose et sa tête avec. Un œil est fermé par sa joue écrasée, l’autre suit les motifs du papier peint : des oursons coupés en plein milieu par les huisseries dont on a retiré les portes. Axel regarde au-delà des ouvertures béantes, dans ce couloir où les gens avancent sans s’arrêter. Ceux qui... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 13:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 février 2017

ANONYM'US nouvelle 20: A usage unique.

    And now, la 20ème nouvelle du Trophée Anonym'us... et ça va saigner ! ***   A usage unique.     Sandra B. est une putain. Elle préfère putain à pute, allez savoir pourquoi. Mais elle peut bien choisir ses mots, au fond, ça ne change rien.Vous la reconnaissez ? On la croise dans la rue, adossée aux voitures, jambe soulevée, cuisse offerte. Fataliste, elle ne guette même plus votre regard derrière le pare-brise. Et malgré son eau de toilette de supermarché, elle a toujours l’impression de... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 17:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 février 2017

DANS LA FORÊT de Jean Hegland

  Nell et Eva sont deux sœurs de dix-sept et dix-huit ans, elles ont grandi dans cette maison au cœur de la forêt avec leurs parents. Une jeunesse heureuse et hier encore, elles rêvaient d’Université et d’école de danse prestigieuse. Mais c’était hier. Aujourd’hui, leurs parents ne sont plus, et le monde se meurt à son tour. Une crise mondiale qui doucement a apporté le chaos. Crise politique peut-être, crise énergétique sûrement, des populations décimées par des virus obscurs, plus d’électricité, plus d’essence. Les deux... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 21:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 février 2017

ANONYM'US nouvelle 19: Des escargots dans la bouillie.

  Je te propose de lire la nouvelle 19 du Trophée Anonym'us.On t'y cause d'escargots et de cureton, viens-y voir...   ***   Des escargots dans la bouillie   – Tu crois qu’elle dort ? – Ch’ ai pas. T’as qu’à la pincer pour voir – T’es pas fou ? Pour qu’elle m’en retourne une… – Elle a l’air plus grande, vue comme ça. – Oui, mais pas moins moche. – Parle moins fort, elle pourrait nous entendre. – Ça m’étonnerait, elle a une chenille dans l’oreille – Regarde, elle a du givre sur les cils. –... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 15:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 janvier 2017

COMBIEN DE FOIS JE T'AIME de Serge Joncour

  La peur de perdre l’autre, elle n’est jamais aussi forte que quand on ne le possède pas vraiment. Combien de fois je t’aime est un recueil de dix-sept nouvelles qui explorent différentes formes d’amour. Différents accès à l’amour. L’amour absent d’un père, l’amour composé d’une mère. L’amour comme une branche à laquelle on se raccroche désespérément. Le vide d’amour. L’amour consommation. L’amour.com… L’attente de l’amour, l’amour fantasmé. L’amour décalé. Le temps qui use, le temps qui abîme, les chairs qui trahissent.... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 21:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 janvier 2017

CROCS de Patrick K. Dewdney

  Il avance sur la terre humide d’une forêt qui le phagocyte. Il avance parce qu’ils sont après lui, la traque à dû commencer. Il doit atteindre le Lac, il faut qu’il parvienne jusqu’au Mur. Accompagné de sa pioche et du cabot, il se fond dans l’humus, il se traine entre les branches. Peu après, les essences se mélangent à nouveau. Les hêtres reviennent, ponctuent la forêt de chocs bruissants. Les chutes aléatoires des bogues s’éparpillent en échos dans la nuit. Des chênes épais et imposants, parfois les troncs argentés des... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 23:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 janvier 2017

PETIT PAYS de Gaël Faye

  Petit pays, on en a tant parlé de ce livre que je vais sûrement répéter ce qui a déjà été dit. Mais pour ceux qui vivraient en autarcie, enfermés dans leur maison, libérés du joug des médias et qui n’auraient comme lien vers le vaste monde que ce blog, pour ceux-là, je vais raconter très brièvement ce qui s’y passe dans ce Prix Goncourt des lycéens (et oui, quand même !). Gaby a onze ans, il vit au Burundi dans les années 90. Sa mère est rwandaise, son père est français. Il vit là, dans un quartier favorisé de... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 22:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 janvier 2017

ANONYM'US nouvelle 18: L'arabe qui n'aimait pas la salade.

  Voici venue la 19ème nouvelle du Trophée Anonym'us.Trophée proposant 26 nouvelles anonymes.   *** L'arabe qui n'aimait pas la salade   Avec précision et délicatesse, Karim extirpe une feuille de salade douteuse de son sandwich luisant de mayonnaise. Il tient son trophée quelques secondes devant ses yeux avec une grimace de dégout, puis ouvre sa vitre passager et jette la feuille aussi loin qu’il le peut sur l’autoroute. Une bourrasque de pluie glacée profite de l’ouverture pour s’engouffrer dans l’habitacle.... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 17:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,