07 janvier 2018

ANONYM'US nouvelle 14 : Béton armé

  Béton armé   On est le onze juillet et le nombre de règlements de compte dépasse déjà celui de l’an dernier, soit trente-quatre meurtres. C’est la presse et la police qui les définit comme « règlement de compte », moi, je ne sais pas. J’ai enquêté. Je peux dire que sur les trente-quatre affaires, huit n’ont rien à voir avec le « règlement de compte », huit sont des affaires de pure crapulerie débile, de celles qui existent seulement, car des demeurés sont armés et vont tuer uniquement parce qu’ils ne veulent pas... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 20:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 décembre 2017

ANONYM'US nouvelle 13 : Bintje

  Bintje   Moulée dans une mini robe rouge très échancrée qui révélait une musculature de gymnaste, Cachou se hâtait de rentrer chez elle. Sa silhouette ainsi que sa merveilleuse chevelure ondulée retenue par un gros papillon de plastique doré attiraient tous les regards. Elle était sur le qui-vive, jetant des coups d’œil nerveux tout autour d’elle. Depuis quelque temps, elle avait l’impression d’être suivie par une femme, une grande femme stricte au regard décapant. Après s’être engagée dans le dédale des ruelles qui... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 18:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 décembre 2017

ANONYM'US nouvelle 12 : Le fil du rasoir

  Le fil du rasoir   Je m’assieds sur les marches de pierre et regarde mes mains. Elles tremblent. La nervosité, la joie ou le soulagement ? Je ne sais pas. Un peu de tout. Ça y est, les portes de l’espoir s’ouvrent à moi. Est-ce que je réalise ? Je fouille pour la vingtième fois dans la poche de mon blouson et en extirpe la lettre rangée précautionneusement dans l’enveloppe. J’observe l’horizon en comptabilisant mes sacrifices. Les journées jusque tard à bosser comme un forcené, les soirées refusées pour... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 18:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 décembre 2017

ANONYM'US nouvelle 11 : La burqa invisible

  La burqa invisible   Peut-on être à la fois la première et la dernière femme, c’est le genre de question qui vous vient à l’esprit alors que vous tenez dans votre bouche le canon d’un fusil de chasse. Celui de votre mari. Et que votre salive, mâtinée d’huile et de résidus de poudre vous coule dans le décolleté. Peut-être qu’en pressant la détente, avec le gros orteil de votre pied droit, c’est toutes les femmes que vous suicideriez. Enfin c’est une façon de parler. À cet instant tout vous semble limpide, et les... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 18:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 novembre 2017

ANONYM'US nouvelle 10 : A l'intérieur

  A L'intérieur   55. Des chiffres blancs sur fond bleu. Une plaque bon marché, gravée de simples lignes effacées par le temps. Malgré son apparente banalité, Claire ne peut en détacher son regard. Elle connaît ce numéro, elle en est persuadée. Dans de lointains souvenirs, elle le voit se fondre dans un décor flou. Ses paupières se ferment, à la recherche de son passé. — Putain, mais qu’est-ce qu’il fout, ce con ? J’ai pas payé deux cents balles pour poireauter au milieu d’une rue déserte ! Claire ouvre... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 18:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 novembre 2017

ANONYM'US nouvelle 9 : L'envers du décor

  L'envers du décor   — Thomas ! Le hurlement désespéré de Mel se perdit dans un vacarme assourdissant de tôles froissées. Thomas aurait voulu la serrer dans ses bras, lui dire qu’elle ne devait pas s’inquiéter. Mais il n’en eut pas le temps. Tout se passa à la fois si vite, sans qu’il puisse réagir, et si lentement, chaque seconde semblant durer une éternité. La douleur envahit le moindre recoin de son corps, pour disparaître aussi soudainement qu’elle était apparue. Comme si son cerveau avait finalement... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 18:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 novembre 2017

ANONYM'US nouvelle 8 : Cinq mille

    Cinq mille   Nico s’asperge le visage de flotte. Il relève sa tête dégoulinante vers le miroir griffé des w.c.. Face à lui, un type mal rasé, SDF qui s’astreint chaque jour à un brin de toilette. Avec l’idée de ne pas couler. « Bon anniversaire ! », lâche-t-il comme on balance un pet. Sans fierté et dans le sens du vent pour ne pas être accusé. Sur sa carte d’identité, il a pris un an ; dans la rue, une décennie à peu près. Il a fondu, sa peau sculpte les os. Il a le teint livide, hormis les cernes... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 17:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 novembre 2017

ANONYM'US nouvelle 7 : Le chemin de croix

  Le chemin de croix   Ma mère est folle. Je le sais sans l’avoir jamais vue... Juste après ma naissance, en effet, on m’a laissé sur le pas d’une porte. Sur le quai d’une gare, ou tout comme. Le perron du centre d’action sociale, en réalité. Un bâtiment délabré à l’architecture caractéristique et aux fenêtres cernées de briques rouges. Des centaines de trains, à l’heure ou à la bourre, se sont certainement arrêtés là, jadis... Moi, je n’ai jamais pris le bon wagon. Abandonné, au seuil de l’état civil : Doe,... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 18:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 octobre 2017

ANONYM'US nouvelle 6 : Je t'emmène au bois

  Je t’emmène au bois.   Francis regarde droit devant lui, sans cligner des yeux. Le soir tombe autour de son pick-up qui roule vite sur la route cabossée. Sur le volant, ses articulations blanchissent par intermittence, en même temps que ses dents se serrent. On devine la crispation de ses doigts, même sous les phalanges déchiquetées, comme après une bagarre. Il roule. Point. Il ne surveille pas le rétroviseur, il ne change pas de vitesse. La quatrième lui permet de conserver une allure constante, un compromis entre... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 14:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 octobre 2017

ANONYM'US nouvelle 5 : Kill'em all

  Kill'em all     « Il y a dans la vie de chacun un moment où il faut choisir de fuir ou de résister. » Contes de la folie ordinaire — Charles Bukowski   Casque sur les oreilles, j’écoute les Guns N’ Roses, me passe Sweet Child o' Mine en boucle, profite d’un moment de calme après cette journée de démente, gravée comme l’une des plus intenses, l’après-midi parfaite, des souvenirs plein la tête. Coup d’œil à l’écran d’affichage. Prochain RER annoncé à 23 h 45. 10 minutes de retard. Quelques... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 13:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,