26 novembre 2016

ANONYM'US nouvelle 11 : Être lu peut nuire gravement

Et la nouvelle 11, parce qu'il en faut une onzième avant d'aller à la douzième. (Tu suis ?) ***   Être lu peut nuire gravement   Laurina a une passion dévorante dans la vie : la lecture. Elle a besoin des livres comme d’autres ont besoin de tabac ou d’alcool. Chaque page qu’elle dévore vaut une bouffée de cigarette ou une gorgée de grand cru. Sauf que ce n’est pas dangereux de lire. En effet, a-t-on déjà entendu parler d’un lecteur mort d’un cancer du roman ou d’une « rupture de livrisme »... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 11:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 novembre 2016

ANONYM'US nouvelle 10 : Braises

Et ainsi vint la nouvelle 10... *** Braises – Franchement, si tu pouvais y arriver sans te faire choper… tu ne le ferais pas ?Gilles lève le nez, surpris. Il repose sa troisième bière vide sur son genou, l’esprit déjà un peu embrumé par la chaleur du feu de bois. La proximité de l’index de Laurent qui lui tapote familièrement le bras commence à le gêner.La bière, il connaît. Il a de la marge. Ça ne lui fait rien. Presque rien. Presque plus rien. Du moins les deux premières. Mais un homme qui entre en contact physique avec... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 18:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 novembre 2016

ANONYM'US nouvelle 9 : Je serai toujours là pour toi...

  Nouvelle 9 dans ton panier neuf ! ♫   *** Je serai toujours là pour toi... Le Mans, 23 juin 2016 Le capitaine Alex Wittenberg déambulait depuis trente minutes dans le quartier du Jardin des Plantes lorsque le standard du commissariat le contacta. Une brigade avait investi un appartement quelques rues plus loin pour un homicide. En descendant de sa voiture, son regard s’attarda sur la raison pour laquelle il traînait dans le voisinage : à une centaine de mètres, une maison récente à la porte d’entrée rouge. Son... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 21:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 novembre 2016

ANONYM'US nouvelle 8 : La reine des courges

Et que suive la 8ème nouvelle à participer au Trophée Anonym'us ! ***   La reine des courges Ça les faisait rire ces cons. Ça ne loupait jamais. Une gonzesse pouvait être vendeuse, coiffeuse, maître nageuse et même empoisonneuse, allumeuse de première, branleuse comme pas deux, pourquoi pas enculeuse de mouches, mais camionneuse, ah ça, non ! Quand c’était pas un gag, c’était un tabou. Il y a des métiers comme ça qui tolèrent mal – mâle – le suffixe. Une fois Joséphine avait pris en stop deux tailleuses de pierre.... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 12:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 octobre 2016

ANONYM'US nouvelle 7: Elle et lui

A suivre la 7ème nouvelle en lice pour le concours du Trophée Anonym'us 2017...*** Elle et Lui   Le rendez-vous était prévu au Salon du livre de Paris. Nouveau millésime ! Des éditeurs, des écrivains et les visiteurs. C’était une grand-messe, un lieu voué au lectorat de l’extrême. Sans eux, pas de roman, pas de romance, pas de polar. Rien, la fin du monde. Dans la Ville lumière, étaient venus se côtoyer les fous et les surexcités de la société livresque. Hors du temps et des haines politiques, un instant suspendu pour la... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 09:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 octobre 2016

ANONYM'US nouvelle 6: Ballon rouge

C'est parti pour la 6ème nouvelle présentée pour le Trophée Anonym'us 2017... *** Ballon rouge Des semaines que cela dure. Des jours sur le balcon à épier sa fenêtre, à guetter ses apparitions, à scruter le moindre de ses gestes, à capturer dans son viseur la plus intime de ses attitudes. Des nuits à reproduire, agrandir, placarder les tirages de ses portraits sur le mur du fond. Puis à gamberger dans le noir de cette chambre sans chaleur, à s’agiter seul, loin de ce corps convoité. Mais rien n’apaise la tension de sa carcasse... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 21:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 octobre 2016

ANONYM'US nouvelle 5: Ascension

  Je t'offre la 5ème nouvelle du Trophée Anonym'us et comment te dire que là, pour moi, y a du lourd ... ***   Ascencion Ses mains frôlent le lichen et l’abrasion sèche de la roche. La marcheuse respire par goulées lentes, d’une profondeur calculée, et les crampons usés de ses chaussures se verrouillent à la pierre noire. Ce sont de bonnes chaussures, confortables et renforcées de cuir et le poids de la marcheuse porte d’un côté puis de l’autre, un roulement tranquille qui épouse le moindre écueil. Qui fait fi de la... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 19:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 octobre 2016

ANONYM'US nouvelle 4: La Mérule

  En piste pour la nouvelle number 4 du Trophée Anonym'us 2017 ! *** LA MÉRULE                                                               Punaisée au mur, au-dessus de mon lit, une carte postale. Une vue... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 20:14 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 septembre 2016

ANONYM'US nouvelle 3: Comme un lapin

  Et c'est parti pour la troisième nouvelle "incognito" du Trophée Anonym'us ! *** Comme un lapin Flashé ! En pleine gueule. Ignacio est vexé. Se faire flasher à soixante kilomètres/heure sur une route déserte limitée à cinquante. Et à vingt-trois heures passées en plus. C’est vexant, injuste et mesquin. Ignacio ralentit. Fait encore deux-cents mètres. Coupe ses phares. Se gare sur le bas-côté, limite du fossé. Farfouille dans son coffre. Pas facile, il fait nuit. Mais il trouve des trucs. Ça l’fera bien. Même la bouteille... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 16:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 septembre 2016

ANONYM'US nouvelle 2: Chez nous !

Je te laisse découvrir la 2ème nouvelle anonyme du Trophée.Et n'oublie pas qu'après sa lecture, tu peux aussi trouver mon avis et donner le tien.Bonne lecture ! *** Chez nous !    Alain la Masse Massia est seul au premier rang, juste derrière le chauffeur, il a besoin des deux sièges. Derrière les vitres rectangulaires, il tire sur sa médaille de baptême, le seul rappel de là-bas, maintenant qu’Albert est mort. La Provence file, déjà pelée. La Masse l’appelait Albert. Et il continue, même quand il pense,... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 23:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,