10 octobre 2016

ANONYM'US nouvelle 5: Ascension

  Je t'offre la 5ème nouvelle du Trophée Anonym'us et comment te dire que là, pour moi, y a du lourd ... ***   Ascencion Ses mains frôlent le lichen et l’abrasion sèche de la roche. La marcheuse respire par goulées lentes, d’une profondeur calculée, et les crampons usés de ses chaussures se verrouillent à la pierre noire. Ce sont de bonnes chaussures, confortables et renforcées de cuir et le poids de la marcheuse porte d’un côté puis de l’autre, un roulement tranquille qui épouse le moindre écueil. Qui fait fi de la... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 19:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 octobre 2016

ANONYM'US nouvelle 4: La Mérule

  En piste pour la nouvelle number 4 du Trophée Anonym'us 2017 ! *** LA MÉRULE                                                               Punaisée au mur, au-dessus de mon lit, une carte postale. Une vue... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 20:14 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 septembre 2016

ANONYM'US nouvelle 3: Comme un lapin

  Et c'est parti pour la troisième nouvelle "incognito" du Trophée Anonym'us ! *** Comme un lapin Flashé ! En pleine gueule. Ignacio est vexé. Se faire flasher à soixante kilomètres/heure sur une route déserte limitée à cinquante. Et à vingt-trois heures passées en plus. C’est vexant, injuste et mesquin. Ignacio ralentit. Fait encore deux-cents mètres. Coupe ses phares. Se gare sur le bas-côté, limite du fossé. Farfouille dans son coffre. Pas facile, il fait nuit. Mais il trouve des trucs. Ça l’fera bien. Même la bouteille... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 16:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 septembre 2016

ANONYM'US nouvelle 2: Chez nous !

Je te laisse découvrir la 2ème nouvelle anonyme du Trophée.Et n'oublie pas qu'après sa lecture, tu peux aussi trouver mon avis et donner le tien.Bonne lecture ! *** Chez nous !    Alain la Masse Massia est seul au premier rang, juste derrière le chauffeur, il a besoin des deux sièges. Derrière les vitres rectangulaires, il tire sur sa médaille de baptême, le seul rappel de là-bas, maintenant qu’Albert est mort. La Provence file, déjà pelée. La Masse l’appelait Albert. Et il continue, même quand il pense,... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 23:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 septembre 2016

ANONYM'US nouvelle 1: Trachemys scripta elegans

Le Trophée Anonym'us démarre.Tu vas pouvoir découvrir ci-dessous la première nouvelle écrite anonymement.Je te rappelle qu'il y en aura 27 à lire et apprécier mais qu'à la fin, il ne peut en rester qu'une !Je te propose: 1/ de lire la nouvelle.2/ de lire mon avis que tu trouveras juste après.3/ de me donner ton avis si tu le souhaites.Bonne lecture !     Trachemys scripta elegans   "Tous les gosses ont eu une tortue à un certain moment. Pourtant personne ne peut garder une tortue. Elles s’acharnent, elles... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 21:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 septembre 2016

TROPHÉE ANONYM'US 3ème saison, c'est parti !

Le site Anonym'usLa page Facebook du Trophée   Je t’ai dit que ça démarrait incessamment sous peu, et bien on y est ! Pour la 3ème saison, Anonym'us revient, et c'est avec une grande joie que nous réunissons 27 auteurs dans ce défi original, ainsi que de très nombreux blogueurs. Notre parrain depuis le début, Ian Manook, a tenu à nous écrire un petit mot, pour marquer le lancement du Trophée, et nous l'en remercions chaleureusement. Le Trophée débute avec la traditionnelle nouvelle du vainqueur de la saison précédente... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 21:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 août 2016

TROPHEE ANONYM'US 2017 !

Cette année Au Pouvoir Des Mots est partenaire du Trophée Anonym’us ! Je sens bien que tu es content pour moi mais tu te demandes de quoi il s’agit. J’y viens petit impatient !   Le Trophée Anonym’us est un concours de nouvelles créé il y a 3 ans par Eric Maravelias et Anne Denost. Le principe est assez simple et je pense que même en cette fin de mois d’août où les cerveaux marchent au ralenti, tu vas pouvoir en saisir le fonctionnement. Cette année, 27 auteurs (édités ou pas, on aime tout le monde chez Anonym’us)... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 14:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 avril 2016

ANICROCHES de Jacques Saussey

Lettre à Jacques Saussey Montolieu, le 12 avril 2016, Mon très cher Jacques, Figure-toi que ton éditeur de l’Atelier Mosésu a eu une excellente idée en m’envoyant ce recueil de nouvelles que tu as écrites entre 1988 et 2007. Sans cela, je n’aurais jamais su la charge de talent que peux contenir ta plume (c’est pour être lyrique que je dis plume, sachant très bien que c’est de ton clavier que sortent tes mots, pas la peine de me reprendre). Alors oui, j’ai lu de tes romans, ces thrillers que j’avais d’ailleurs appréciés en ce... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 12:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 avril 2016

J'ENVISAGE DE TE VENDRE de Frédérique Martin

J’envisage de te vendre (j’y pense de plus en plus). Un titre qui pourrait faire sourire mais quand tu refermes ce recueil de nouvelles, c’est le malaise qui l’emporte. C’est en passant par l’absurde que Frédérique Martin va toucher du doigt les tourments de notre société consumériste. Une société aux libertés en peau de chagrin où le collectif décide pour l’individu. Vendre sa mère sur un marché, filmer un suicide pour l’audience, choisir son bébé sur catalogue, interdire les lieux publics aux femmes, autant de situations à la... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 19:22 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 février 2016

PENDANT QUE LES MULOTS S'ENVOLENT de Corinne Valton

  Pendant que les mulots s’envolent est un recueil de vingt nouvelles écrites par Corinne Valton. Je démarre ma lecture sur des images en gros plan, des bouches. Ça mâchouille, ça mastique. Du chewing gum goût cannelle qui me laisse un goût d’incommode. Je continue sur le torcheur qui n’est pas fleuriste puisqu’il torche. De nouveau, gros plan, je me sens à l’étroit. Le mal être du personnage me poisse. Mais j’avance encore, je ne lâche pas. Comment peut-on écrire si vrai en si peu de pages ? Sur le rebord de la fenêtre... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,