15 janvier 2017

ANONYM'US nouvelle 17: Délia face au port

  Un port, une cagole, la Corse, le soleil,c'est la 17ème nouvelle du Trophée Anonym'us. *** Délia face au port   First time I shot her I shot her in the side Hard to watch her suffer But with the second shot she died Johnny Cash Delia marche dans la rue Fesch. Elle porte aux pieds une paire de richelieu vernis noire avec un talon de 9,5 cm. Ce ne sont que des Repetto mais elle prend garde aux interstices des pavés et aux merdes de chiens qui constellent le passage de la rue piétonne et pourraient abimer ses... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 15:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 janvier 2017

ANONYM'US nouvelle 16: Javel

  And the numbeur 16 is... ***   Javel   Hé, mon ami, on va continuer à chercher, dèh ! Tchoko-tchoko je vais le retrouver, ton fils.   Je n’aurais pas dû dire ça. À l’instant où j’ai vu Narcisse hocher la tête, se servir en silence un autre thé, j’ai réalisé que c’était une erreur. Pourtant, tandis que je marchais vers sa maison, passant tête baissée devant maquis bondés et enseignes de coiffure, j’avais étudié chaque mot. Pesé le pour et le contre. Entretenir l’espoir d’une issue heureuse ainsi... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 18:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 décembre 2016

ANONYM'US nouvelle 15: Parkinson of a bitch

Et c'est alors que la 15ème nouvelle du Trophée fut postée par votre  ̶s̶e̶r̶v̶i̶t̶e̶u̶r̶,  ̶s̶e̶r̶v̶i̶t̶e̶u̶s̶e̶, servitatrice.   *** Parkinson of a bitch     La sonnerie de mon portable me colle un coup de taser. Ce n’est pas la première fois que je prends une telle châtaigne en plein sommeil, mais je ne m’y habitue pas. D’autant que cette nuit, je suis pris par surprise. J’étais sûr d’être tranquille en agrippant mon oreiller sur le coup de minuit. Les infirmières m’avaient affirmé que cette... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 18:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 décembre 2016

ANONYM'US nouvelle 14: La place du tueur.

Et ainsi vint la 14ème nouvelle du Trophée Anonym'us.   *** La place du tueur   LUNDI La routine grignote déjà le capital des fêtes de fin d’année. Adieu guirlandes et cotillons. Bonjour le stress. L’hiver s’épanche en flocons paresseux. La cohorte des passagers se rue sur le quai de gare en une masse compacte. L’immuable rituel matinal entraîne invectives et bousculades auxquelles Oriane ne prête qu’une attention distraite. Détachée de la foule, elle feuillette son carnet de notes comme on entame un long... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 17:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 décembre 2016

ANONYM'US nouvelle 13: Deux courses, un sprint final

Messieurs, mesdames, voici la 13ème nouvelle du Trophée Anonym'us. *** Deux courses, un sprint final   Pour gagner une course de fond, il ne s’agit pas de caracoler en tête sur les trois quarts du parcours. Seule compte l’arrivée, où l’on doit tout faire pour être le premier à la franchir. Pierre Doyel le savait comme personne. Des mois de travail acharné pour se maintenir au sommet, et qu’il devrait peut-être balayer d’ici quelques instants. À l’abri de la foule, dans son bureau aux murs lambrissés, il n’avait accepté que... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 18:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 décembre 2016

ANONYM'US nouvelle 12 : Entonnoir - Un costume à farcir de sa viande

Ah ! La voilà cette douzième nouvelle qui s'est faite tant attendre !   ***   Entonnoir - Un costume à farcir de sa viande   5 h 20 : débit Lambert conduit vite et par à-coups. Les pneus crissent sans raison sinon celle de passer le sang, le temps chaud de ce petit con. À la place du mort, le brigadier-chef Terazzi joue les blasés. Il se bricole une gueule mais tu lui flaires un torchis qui résiste mal au feu. La conversation roule comme la 407 banalisée, tressautant sur le foot, le cul, les racailles. La nuit... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 12:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 novembre 2016

ANONYM'US nouvelle 11 : Être lu peut nuire gravement

Et la nouvelle 11, parce qu'il en faut une onzième avant d'aller à la douzième. (Tu suis ?) ***   Être lu peut nuire gravement   Laurina a une passion dévorante dans la vie : la lecture. Elle a besoin des livres comme d’autres ont besoin de tabac ou d’alcool. Chaque page qu’elle dévore vaut une bouffée de cigarette ou une gorgée de grand cru. Sauf que ce n’est pas dangereux de lire. En effet, a-t-on déjà entendu parler d’un lecteur mort d’un cancer du roman ou d’une « rupture de livrisme »... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 11:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 novembre 2016

ANONYM'US nouvelle 10 : Braises

Et ainsi vint la nouvelle 10... *** Braises – Franchement, si tu pouvais y arriver sans te faire choper… tu ne le ferais pas ?Gilles lève le nez, surpris. Il repose sa troisième bière vide sur son genou, l’esprit déjà un peu embrumé par la chaleur du feu de bois. La proximité de l’index de Laurent qui lui tapote familièrement le bras commence à le gêner.La bière, il connaît. Il a de la marge. Ça ne lui fait rien. Presque rien. Presque plus rien. Du moins les deux premières. Mais un homme qui entre en contact physique avec... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 18:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 novembre 2016

ANONYM'US nouvelle 9 : Je serai toujours là pour toi...

  Nouvelle 9 dans ton panier neuf ! ♫   *** Je serai toujours là pour toi... Le Mans, 23 juin 2016 Le capitaine Alex Wittenberg déambulait depuis trente minutes dans le quartier du Jardin des Plantes lorsque le standard du commissariat le contacta. Une brigade avait investi un appartement quelques rues plus loin pour un homicide. En descendant de sa voiture, son regard s’attarda sur la raison pour laquelle il traînait dans le voisinage : à une centaine de mètres, une maison récente à la porte d’entrée rouge. Son... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 21:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 novembre 2016

ANONYM'US nouvelle 8 : La reine des courges

Et que suive la 8ème nouvelle à participer au Trophée Anonym'us ! ***   La reine des courges Ça les faisait rire ces cons. Ça ne loupait jamais. Une gonzesse pouvait être vendeuse, coiffeuse, maître nageuse et même empoisonneuse, allumeuse de première, branleuse comme pas deux, pourquoi pas enculeuse de mouches, mais camionneuse, ah ça, non ! Quand c’était pas un gag, c’était un tabou. Il y a des métiers comme ça qui tolèrent mal – mâle – le suffixe. Une fois Joséphine avait pris en stop deux tailleuses de pierre.... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 12:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,