08 février 2018

LES MAUVAISES de Séverine Chevalier

    Ils n’avaient pas peur, ils ne s’inquiétaient de rien, ils se mélangeaient à la pluie et au vent déblayant ce monde disparu, ils devenaient liquides et aériens et durs comme des roches, tout à la fois. Et ils se souriaient, de toutes leurs dents jaunes et mal rangées.On ne devrait pouvoir lire que des textes de cette force.Micheline a quinze ans, ses mains sont brulées par l’eau oxygénée qu’elle malaxe sur les têtes de clientes déjà trop péroxydées, son corps mutilé depuis l’enfance n’est plus qu’un vide à combler. À... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 17:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 septembre 2017

L'OBSCURITÉ DU DEHORS de Cormac McCarthy

  Cormac McCarthy et sa plume âcre, noire et au réalisme nauséeux. Cormac McCarthy, ce génie. Ecrit en 1968, L’obscurité du dehors met en scène une forme de la misère humaine incarnée dans deux personnages principaux. Un frère et une sœur. De leur relation incestueuse naitra un enfant dont le frère se débarrassera, et qui sera emporté par un certain colporteur qui passait par là. Rinthy, la sœur, part sur les routes à la recherche de cet enfant. Culla, le frère, part sur les routes à la recherche de sa sœur. Devant lui... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 18:31 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 mai 2017

LES ANIMAUX de Christian Kiefer

  Le passé, ce boulet. Bill vit reculé au plus profond de l’Idaho. Il est couverturé par la forêt, il est encouetté par l’épaisseur végétale. Bill vit cerné d’animaux qu’il a recueillis, qu’il a soignés, choyés. Bill a la vie saine et sereine dont il rêvait. Le passé, ce boulet. Rick sort de prison, il est électrique, il a l’air contrarié. Rick veut retrouver Bill, il veut le voir, lui parler. Rick et Bill ont en commun une enfance agitée, des moments de vie déchirés. C’est la mort que tu es venu donner. Tu as beau tâcher de... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 21:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 septembre 2016

VAGABOND de Franck Bouysse

  Ils avaient tous écouté la musique de l’homme, qu’on appelait du blues et qui faisait comme un corps sans vie traîné par un cheval lancé au galop. L’homme erre la journée, l’homme joue du blues sur sa guitare la nuit. Une transe chaque soir comme s’il allait mourir demain. L’homme, cet homme, est le blues, sa vie est une chanson de blues, dans sa tête, la musique se cogne à ses humeurs noires. Il est un artiste abîmé dont la blessure traîne à se fermer, elle est là, toujours béante, prête à se déverser sur ce trottoir qu’il... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 19:11 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 avril 2016

RURAL NOIR de Benoît Minville

Ayant depuis peu apprécié les talents de la collection Territori, je prends grand plaisir à découvrir des plumes qui grattent le monde rural. Je lis donc du roman noir qui révèle le côté sombre de nos campagnes. Avec Benoît Minville (point de collection Territori, ici on est chez Gallimard), me voilà dans la Nièvre terrienne, la Nièvre désolée, frappée par la crise, fuie par sa jeunesse. La fuite. Point commun à nombre de ces romans. Il y a souvent un personnage qui a quitté son terroir natal pour chercher à la ville une vie... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 08:32 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 mars 2016

MIGRANTS EXPRESS de Michel Vigneron

Migrants Express, le polar qui te balade dans l’enfer des jungles de migrants à l’âme décharnée, le polar qui applique la loi du Talion avec un flic aux manières plus que radicales, le polar qui ne respire pas l’espoir. Alors, si au milieu de toute cette misère humaine, tu cherches quelque réconfort, une bouffée d’oxygène ou un quelconque soutien auprès d’un gentil sauveur humaniste, je te le dis de suite, c’est vain. Quand une jeune Afghane en situation irrégulière massacre son nouveau-né  à coups de barre à mine en pleine... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 20:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 mars 2016

BATTUES d'Antonin Varenne

Battues d’Antonin Varenne est un roman ambitieux qui propose une lecture sinueuse, des allers-retours dans le temps, une tragédie dévoilée par doses maîtrisées. Nous sommes à R., une bourgade rurale qui pourrait se situer dans la Creuse (lieu de vie de l’auteur). Je l’imagine bien peuplée de ses 5000 habitants, galérant pour retenir une jeunesse qui rêve d’ailleurs, je vois ses commerces qui vivotent, je vois son café où les travailleurs vont s’en jeter un dernier derrière la gorge après une journée de taf. De la difficulté de... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 08:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 février 2016

CLOUER L'OUEST de Séverine Chevalier

Parler de diamant brut pour qualifier le roman de Séverine Chevalier paraitrait cliché et pourtant, brut est bien un des premiers mots qui me vient. Karl est de retour au pays. Son pays, c’est le plateau des Millevaches, c’est le pays déserté, lieu élevé et vide et froid quand la neige s’en mêle. Karl revient après des années d’absence, des années où il laissa les siens sans nouvelle. Il a fui vers une vie moins rude où peut-être il allègerait le poids du passé. Et la bête rode toujours. La bête qui grogne dans son crâne, la bête... [Lire la suite]
08 juillet 2015

LE CARNAVAL DES HYENES de Michaël Mention

Michaël Mention, je t’aime. Chaque bouquin est une gifle que tu vois pas venir. La dernière m’avait laissée sur le cul avec un Jeudi noir inclassable, et aujourd’hui, me voilà séchée par Le carnaval des hyènes. Cette fois, nous sommes hissés dans le monde impitoyable de la télévision et pas pour notre plus grand bonheur. Un monde qui pue. Mensonges, paraître, coke, scandales y sont légion. L’audimat en est le  maître absolu, l’argent son oxygène. Carl Belmeyer en est un des représentants les plus anciens. Trente ans qu’il... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 08:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 mai 2015

A CAUSE DE LA NUIT de James Ellroy

De James Ellroy, je n’avais lu que « Le dahlia noir » dont me reste la noirceur absolue de chaque page et le malaise encore persistant des images glanées sur le net. Alors quand je vois sur une étagère ce vieux poche traîner, je n’hésite pas à me glisser à nouveau dans l’univers du maître du roman noir. « A cause de la nuit » est le deuxième tome de la trilogie Lloyd Hopkins, après « Lune sanglante » que je n’ai évidemment pas lu. Pas grave, je vois qu’il est question d’un psychiatre manipulateur et cela... [Lire la suite]
Posté par aupouvoirdesmots à 17:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,